Select Page

La région Hauts-de-France dresse un état des lieux des emplois et des compétences numériques

La région Hauts-de-France dresse un état des lieux des emplois et des compétences numériques

Le CPREFP des Hauts-de-France (Commission Paritaire Régionale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) a publié il y a quelques semaines une étude prospective sur les métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et des études dans la région.

La Région Hauts de France connaît d’importantes mutations du tissu industriel et s’oriente vers une économie de la connaissance et de l’innovation. Elle héberge 10 incubateurs, 15 clusters, 8 pôles de compétitivité.

Sur les 1,8 million de salariés de la région, le secteur du numérique emploie 18 800 salariés dans 1 100 établissements. 34 % des salariés y  ont moins de 30 ans.

L’étude identifie un potentiel de 5 700 créations nettes d’emplois dans le numérique. A condition toutefois que les candidats soient disponibles.

L’étude pointe, en effet,  un déficit annuel de 500 candidats dans le numérique, 36 % des entreprises ayant déclaré avoir renoncé à au moins une création d’emploi nette au cours des 12 derniers mois, faute de candidature adaptée.

Parmi les métiers dans lesquels le plus de créations de postes sont prévues figurent les développeurs s (46 % des recrutements envisagés), les data-analystes (10 %), les chefs ou directeurs de projet (9 %). Ces postes concernent à 45 % les secteurs du web ou du mobile et à 55 % les logiciels.

L’étude propose, en conclusion, une série d’actions pour accompagner la formation des jeunes et l’acquisition de compétences clés :

  • adaptation de l’offre de formation initiale.
  • développement des liens entre entreprises de la Branche et établissements de formation
  • Améliorer de l’adéquation entre les besoins des professionnels et offre de formation

“Les dispositifs de requalification ou d’évolution vers les métiers porteurs de la Branche (développeur, BIM Manager, Community Manager…) pourraient être valorisés également auprès des demandeurs d’emploi.”

« Les créations d’emplois des secteurs de la Branche ne peuvent pas être couvertes par l’arrivée sur le marché d’étudiants. La requalification vers des métiers porteurs et le développement de compétences sont des leviers forts, à la fois pour les demandeurs d’emploi de la région ou pour des salariés qui peuvent envisager des secondes parties de carrière intéressantes dans la Branche » indique Matthieu Tezenas du Montcel Président de la Commission Paritaire Régionale pour l’Emploi et la Formation Professionnelle des Hauts-de-France.

A propos de l'auteur

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter