Select Page

La Région PACA fait le point sur les besoins en compétences et les formations aux métiers du numérique

La Région PACA a sollicité l’Observatoire régional des métiers (ORM) afin de mieux appréhender les problématiques liées à l’emploi et à la formation relevant du numérique sur le territoire.

3,4 % des emplois en région PACA relèvent du numérique

L’étude a permis d’identifier 64 500 actifs en emploi dans les métiers du numérique cœur de métier et métiers périphériques, soit 3,4 % des emplois en région PACA. Les effectifs ont augmenté plus fortement dans les métiers du numérique (+ 6%) que dans l’ensemble des métiers (+ 2%) entre 2007 et 2012 en région.

Ce phénomène est surtout porté par les emplois relevant du cœur de métier (+ 11 %). Il est moins important pour les emplois dans les métiers périphériques (+ 3%).

Près d’un salarié sur deux est ingénieur, cadre d’étude, recherche et développement en informatique.

En 2012, la part des femmes dans les métiers du numérique est de 21 % alors qu’elle est de 48 % tous métiers confondus. Les proportions sont quasiment les mêmes selon les emplois du cœur de métier et les emplois relevant des métiers périphériques.

De manière générale, les personnes en emploi dans les métiers du numérique sont fortement concentrées dans la tranche d’âge des 30-49 ans. La part des personnes de moins de 30 ans représente 22 % des emplois relevant du coeur de métier et 21 % des emplois des métiers périphériques.

Des actifs qualifiés

En 2012, le niveau des diplômes des personnes en emploi dans les métiers du numérique est particulièrement élevé au regard de celui de l’ensemble des métiers confondus.

Comme pour l’ensemble des professions, le niveau de diplôme des personnes en emploi dans les métiers du numérique a augmenté entre 2007 et 2012 (+ 5 points pour le niveau bac + 3 et plus).

Les niveaux de diplôme diffèrent selon l’âge. Ainsi les professionnels de 50 ans et plus possèdent un niveau de diplôme moins élevé que les jeunes professionnels.

Des emplois stables et à temps complet

La quasi-totalité des professionnels relevant du coeur de métier du numérique ont un contrat sans limite de durée (94%, contre 73% tous métiers). Pour les professionnels des métiers périphériques, la part de ce type de contrat est beaucoup plus faible (68%).

Le temps partiel est très peu répandu dans les métiers du numérique, que ce soit dans le cœur de métier ou les métiers périphériques. Il concerne moins d’un actif sur dix, soit une proportion deux fois moindre que dans l’ensemble des métiers.

Les difficultés de gestion des compétences rencontrées par les employeurs

Au niveau de la couche infrastructure, les employeurs ressentent un problème d’attractivité et de connaissance du secteur notamment de la part des jeunes et des femmes. Les candidats se font rares.

Au niveau de la couche data, la concurrence nationale et internationale est ardue et les jeunes formés en PACA auraient tendance à aller travailler en Île-de-France, en Rhône-Alpes voire à l’étranger.

Au niveau de la couche usages et services, les tensions sur le marché du travail sont ici liées au manque de communication et de connaissance sur les métiers du numérique.

Un appareil de formation plutôt bien doté

« Selon les experts interrogés, les formations régionales sont plutôt bien adaptées ». Elles sont présentes sur l’ensemble de PACA, dans toutes les couches du numérique. Il existe ainsi de nombreux organismes de formation aux métiers du numérique dans la région comme Polytech Marseille, ISEN Toulon, École des mines Gardanne, Unice, Eurocom Sophia Antipolis, CNRS Aix- Marseille-Nice-Valbonne, Inria Sophia Antipolis, Supinfo Marseille, AMU, École centrale Marseille, Épitech Marseille, IUT Informatique Aix-Arles-Salon-Marseille-Nice, BTS Informatique Aix-Avignon-La Garde- Marseille…

42 formations sont labellisées « Grande École du Numérique » en région PACA.

« Certains experts suggèrent un investissement plus fort de la Région pour des formations de base afin d’aider les personnes à se convertir dans le numérique ».

Prés de 23 300 jeunes en formation

En 2013, près de 23 300 personnes se forment aux métiers du numérique, toutes années de formations confondues, répartis dans 280 formations mises en œuvre en région.  Les formations liées au numérique représentent 15% de l’ensemble des formations de la région. Parmi ces formés, plus de 9 600 sont en dernière année de formation.

Les formations liées au cœur de métier du numérique sont au nombre de 129 et rassemblent un peu plus d’un tiers des formés (3 500). Celles liées aux métiers périphériques concentrent plus de 6 100 personnes et un nombre de formations plus important (151).

L’étude identifie, en conclusion, cinq enjeux :

  • Développement de l’observation des besoins en emploi et en compétences ;
  • Mutualisation des compétences, construction de passerelles de mobilité professionnelle intersectorielle, de formations et développement de la pratique de dispositifs tels que les préparations opérationnelles à l’emploi (POE) un appareil de formation certes présent mais à développer ;
  • Une visibilité des métiers et des formations à accroître au sein des collèges et des lycées, mais aussi au niveau des intermédiaires de l’emploi et de l’orientation ;
  • L’adaptation permanente des formations et la multi-qualification, adaptation du compte personnel de formation (CPF) aux évolutions du numérique ;
  • La prise en compte de l’expertise des acteurs dans l’élaboration des formations.

About The Author

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter