Select Page

Corse : des usages numériques qui progressent, des écarts qui se creusent…

La Collectivité Territoriale de Corse a publié il y a quelques semaines les résultats d’une « étude du niveau d’appropriation des TIC en Corse en vue de l’élaboration du baromètre Corse Numérique ».

Le niveau d’équipement numérique des foyers insulaires a encore progressé depuis 2 ans et les internautes corses ont de plus en plus tendance à accéder à l’internet via leur téléphone mobile.

95 % des ménages corses sont équipés d’un téléphone mobile, dont 79 % de smartphones (+10 points depuis 2014 et +21 points par rapport à la moyenne française).

« Le niveau d’équipement numérique des foyers insulaires a encore progressé depuis 2 ans. Contrairement à 2014, où le niveau d’équipement des foyers insulaires était soit supérieur, soit égal à la moyenne nationale, il est désormais supérieur pour l’ensemble des équipements ».

Les objets connectés auraient, par ailleurs,  conquis 10 % des ménages en Corse, avec un pic pour les 45-60 ans (17 %).

Engouement pour les usages mobiles

Les usages du téléphone mobile dans les foyers corses sont tous en forte hausse : consultation d’actualités sur les sites web, inscription sur les réseaux sociaux, montée en puissance des plateformes comme AirBnB ou BlaBlaCar.

Des usages jusqu’alors peu fréquents en Corse ont fortement progressé :  +13 points pour l’usage de Twitter.

57 % des internautes corses utilisent internet pour effectuer des démarches administratives alors que la moyenne nationale est de 62 %. Ils étaient 43 % en 2014, pour une moyenne nationale de 50 %.

La fracture numérique reste faible selon les territoires. La typologie territoriale n’a pas plus d’influence qu’en 2014, même pour les 14 % de foyers qui ne sont pas équipés d’une connexion internet à domicile.

« Une fracture numérique d’origine sociale est aujourd’hui observable en Corse »

« Une fracture numérique d’origine sociale est aujourd’hui observable en Corse. Elle ne l’était pas dans les baromètres précédents » observent les auteurs du Baromètre numérique corse. Des  écarts se creusent, en 2016, tant au niveau des équipements que des usages : 88 % des cadres, professions libérales et intellectuelles supérieures contre 36 % des ouvriers déclarent effectuer des démarches administratives en ligne ; les mêmes CSP+ sont 25 % à faire des achats en ligne 2 à 3 fois par semaine, alors que la moyenne toutes CSP confondues, pour une fréquence identique, s’établit à 11 %.

  • « Ces éléments de fracture émergents dessinent volens nolens un Internet à deux vitesses, susceptible d’engendrer un sentiment de promesses non tenues ».
  • « Les primo-adoptants (early adopters) restent trop isolés pour permettre l’ancrage d’une culture de l’innovation dans la société insulaire ».

L’enquête a été réalisée par le groupement MVM-Items International auprès de 1000 personnes.

Les données du Baromètre sont disponibles sur opendata.corsica

A propos de l'auteur

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter