Select Page

Vers un indice des compétences numériques en Europe

De nombreuses politiques publiques en Europe et dans le monde visent l’amélioration des compétences numériques des individus afin qu’ils puissent participer et tirer pleinement parti de tous les aspects de la société numérique.

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie en matière de compétences pour l’Europe, adoptée en juin 2016, la Commission Européenne a lancé une nouvelle « coalition en faveur des compétences et des emplois numériques » . Cette coalition rassemble les États membres et les parties intéressées dans le domaine de l’éducation, de l’emploi et de l’industrie « pour constituer un large réservoir de compétences numériques et garantir que les personnes et la main-d’œuvre en Europe disposent des compétences numériques adéquates » .

La Commission européenne avait rendu public en 2013 le Référentiel européen pour les compétences numériques des citoyens, aussi appelé DIGCOMP . Ce référentiel décrit de manière détaillée « toutes les compétences et connaissances nécessaires pour maîtriser les environnements numériques, soit 21 compétences réparties en 5 domaines (information, communication, création de contenus, sécurité, résolution de problèmes) » . Le rapport fournissait également une grille d’auto-évaluation pour cartographier les compétences numériques acquises.

En s’inspirant de ce référentiel, Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne a conçu un nouvel “indice des compétences numériques en Europe” (Digital Skills Indicator) pour exploiter et mettre en perspective les données recueillies dans le cadre de l’enquête communautaire annuelle sur l’utilisation des TIC par les ménages et les individus. Eurostat a appliqué cette grille d’analyse aux données de l’enquête communautaire réalisée en 2015 et vient de publier une première vague de résultats.

Selon Eurostat, 21 % de la population de l’Union Européenne peut être considérée comme “dépourvue de toute compétence numérique”. Ce chiffre varie de 3 % au Luxembourg à 44 % en Bulgarie et en Roumanie. Il est de 12 % en France. Dans huit pays de l’Union Européenne (Portugal, Pologne, Hongrie, Chypre, Italie, Grèce, Bulgarie et Roumanie), 30 % ou plus de la population n’a pas de compétences numériques.
En additionnant les personnes ayant des compétences numériques faibles ou nulles, Eurostat évalue à 45 % la part de la population de l’UE qui dispose de compétences numériques insuffisantes.
Ce déficit de compétences numériques concernerait 37 % de la population active européenne et 37 % de la population française .

A propos de l'auteur

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter