Select Page

Un Baromètre du développement local des services publics numériques

 

Afin de prendre la mesure de la « transformation numérique » à l’œuvre dans les collectivités locales, le cabinet Deloitte a entrepris d’analyser un peu plus de 10 000 initiatives numériques portées par les collectivités recueillies par l’association Villes Internet.

Selon cette première édition du Baromètre, les services numériques développés par les collectivités se concentrent autour de quatre domaines.

  • Plus d’un quart de ces services numériques visent à faciliter l’accès au numérique des citoyens. Il s’agit de dispositifs d’initiation et de formation aux outils numériques (ateliers thématiques), de développement d’espaces publics numériques, de mise à disposition d’équipements en libre-service et d’infrastructures (wifi, haut débit) nécessaires à l’appropriation des services numériques.
  • 18,5 % d’entre eux relèvent d’une démarche de communication publique : des sites internet institutionnels principalement, que viennent compléter de nouveaux canaux d’informations : applications communes, flux RSS, flashcodes, pages Facebook, compte Twitter).
  • L’action culturelle arrive au 3e rang (15,5 %). Les communes misent sur le numérique pour faciliter l’accès de leur population à leur patrimoine, à leurs archives et aux manifestations culturelles au travers de blogs, d’applications dédiées, de « bibliothèques numériques », ou « d’exposition culturelles en ligne ».
  • Les communes se mobilisent également fortement pour développer des services numériques au sein des établissements scolaires relevant de leur compétence (12 % des actions numériques). Outre le soutien à l’équipement des établissements (ordinateurs, tablettes, tableaux blancs numériques, internet haut débit, logiciels, classes mobiles) les communes développent aussi des services numériques facilitant les inscriptions (aux écoles, aux services périscolaires (temps d’activité périscolaire, cantine) et l’accès à l’information scolaire et périscolaire (menus en lignes, Espaces Numériques de Travail…).

“Plus la population d’une commune est importante, plus les services numériques sont nombreux. La taille des communes n’influe pas, en revanche, sur la nature des compétences que les communes priorisent du point de vue des investissements numériques”.

L’âge moyen des habitants d’une commune n’influe ni sur les priorités d’investissements au regard des compétences communales, ni sur l’intensité de cet investissement.

 

 

A propos de l'auteur

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter