Select Page

Vers une litératie des algorithmes

La seconde édition de la Data Literacy Conference organisée par la Fondation Internet nouvelle génération (FING) vient de se terminer à Aix-en-Provence.

Selon la FING, «  les « data » sont aujourd’hui un puissant vecteur de développement économique, de capacitation citoyenne ou encore, de production de connaissances, elles suscitent également des inquiétudes légitimes, ainsi que des luttes de pouvoir. L’idée montante d’une « littératie » des données consiste à permettre à tout décideur, collaborateur, innovateur, entrepreneur, chercheur ou citoyen d’en comprendre les enjeux, d’en discuter les sources et les usages, et d’en tirer parti dans sa propre activité ».

L’un des intervenants à la la Data Literacy Conference, Simon Chignard, définit la  « littératie des algorithmes »  comme « l’aptitude à les comprendre, les utiliser et les critiquer ». « Les algorithmes sont là pour durer, que l’on s’en réjouisse ou s’en désole », ajoute t il. « L’enjeu donc est d’apprendre à mieux vivre avec eux,  d’être capables d’en faire à nouveau des objets, d’en décortiquer les rouages pour démont(r)er leur supposée toute-puissance».

Cette 2e rencontre internationale a réuni   experts de la data literacy  et acteurs de terrain.

La première édition 2016 avait mobilisé plus de 180 participants.

 

A propos de l'auteur

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter