Select Page

Un institut et 100 chercheurs à Berlin pour observer les usages numériques et penser  la « société connectée »

Le ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF) a ouvert à Berlin l’Institut allemand de l’Internet sous le nom d’Institut « Weizenbaum pour une société connectée ».

Une centaine de scientifiques travailleront à l’Institut sur les changements sociétaux induits par la numérisation. Ils privilégieront une perspective pluridisciplinaire, avec des informaticiens, des designers, mais aussi des sociologues et des économistes. Les recherches porteront principalement sur « comment garantir sa souveraineté dans une société globale connectée »

Les vingt groupes de recherches interdisciplinaires seront orientés vers les pratiques et les usages liés au numérique.

Un aspect important sera de traduire les enjeux autour de ces nouvelles technologies en un langage compréhensible et utilisable par les politiques, en particulier les parlementaires. Chaque groupe pourra obtenir jusqu’à quatre doctorants et post-docs en soutien.

Les premiers groupes de recherche commenceront leurs travaux dès novembre.

Le financement de l’Institut revient au Ministère fédéral de l’enseignement supérieur et de la recherche (BMBF), qui fournit 50 millions d’euros pour cinq ans.

Un Laboratoire de recherche sur les usages du numérique à Montréal

De son côté, l’Université du Québec à Montréal va ouvrir prochainement un Laboratoire de recherche sur les usages du numérique en contexte (LUNEC). Le LUNEC offrira, entre autres, de nouveaux outils méthodologiques qui permettront la production et l’analyse de données denses ou enrichies (thick data), dans le cadre de projets de recherche utilisant des données numériques.

Le Lunec s’appuie sur la Chaire de recherche UQAM sur les usages des technologies numériques et les mutations de la communication, créée en 2015.

 

Photographie : Samuel Zeller (Unplash)

A propos de l'auteur

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter