Select Page

Les innovations sociales numériques (ISN) : enjeu pour les politiques publiques et objet de recherche

Un champ de recherche est en passe de voir le jour et de s’organiser autour des “innovations sociales numériques”.

Le projet de recherche DSI4EU (Digital Social Innovation for European Union) a bénéficié d’un financement européen de 585 000 € (dans le cadre du programme H2020) pour cartographier les innovations sociales numériques (ISN) en Europe, comprendre leur potentiel.

L’objectif de ce programme, coordonné par NESTA (une agence publique qui œuvre a la promotion de l’innovation sociale en Grande Bretagne) était de recenser les innovations sociales numériques (ISN) et de comprendre leur potentiel pour l’Union Européenne.

NESTA et ses partenaires – Waag Society, Nesta, Fondazione Mondo Digitale et Institute for Network Cultures – ont recensé durant les 18 mois de ce programme 992 « innovateurs sociaux » en Europe, à l’origine de 6022 projets collaboratifs.

17 % de ces « innovateurs sociaux » opèrent dans le domaine de l’éducation et la formation (17 %) et 17 % œuvrent à l’élaboration de nouveaux modèles de participation et de démocratie (17 %)

Les acteurs des ISN présentent une grande diversité de statuts.

Ils sont faiblement connectés entre eux : seuls 26 % d’entre eux ont noué des relations avec au moins une entité du même type.

A l’issue de ce programme de recherche, les responsables du projet DSI4EU attirent l’attention sur la nécessité de « favoriser l’émergence et le développement d’innovations radicales locales, mais surtout de leur permettre de passer à l’échelle. L’une des questions clés pour l’essor des ISN en Europe est de savoir comment connecter ces jeunes organisations et ces initiatives locales pour développer de manière collaborative des projets plus ambitieux, partager les enseignements et les bonnes pratiques et explorer des modèles économiques et de financement durables ».

Les responsables du projet DSI4EU formulent, en direction des décideurs politiques (locaux, nationaux et européens), une série de recommandations pour le soutien de l’innovation sociale numérique.

  • Encourager le développement des technologies ISN (innovation sociale numérique) dans 5 domaines : économie coopérative, services publics, outils ouverts et architectures distribués, engagement des citoyens et démocratie directe.
  • Faciliter le développement des DSI au travers des marchés publics
  • Augmenter la valeur potentielle des DSI : en favorisant les architectures distribuées, les cadres communs, les normes et standards ouverts et en soutenant les espaces d’innovation comme les Fab Labs, les hackerspaces les espaces de makers.
  • Permettre à des innovations radicales et disruptives de prospérer dans les domaines de la monnaie, de la consommation, de la démocratie, de l’éducation et de la santé : les décideurs politiques doivent préserver un espace pour des idées plus radicales et les tester dans les villes
  • Développer le réseau européen des ISN (au travers de la plateforme digitalsocial.eu) par un financement plus significatif pour l’amorçage des projets et le renforcement des collaborations entre acteurs des ISN.

Le projet se poursuit désormais au travers du site digitalsocial qui permet aux acteurs des ISN européens de se référencer et de signaler leurs projets.

Plus de 2000 organisations (246 en France) et 2183 projets y sont désormais recensés. Et pour certains d’entre eux documentés au travers de monographies.

Vers un Panorama des innovations sociales numériques en France

Dans le prolongement du projet DSI4EU, deux chercheurs, Müge Özman, Professeur de Management à Télécom Ecole de Management et Eric Gossart. Professeur-associé à l’Institut Mines-Télécom (IMT) ont entrepris d’explorer l’univers de l’Innovation Numérique pour l’Économie Sociale et Solidaire (INESS) en France. Ils ont ouvert, a cette occasion, un blog. On trouvera, annoncent ils,  sur  ce blog “des informations sur les ISN (actualités, études de cas, articles, …), et au sujet des principaux acteurs de l’écosystème des ISN en France, notamment au sujet des financeurs, sponsors, organisations de soutien, ou startups, ainsi que sur les principaux événements liés aux ISN”.

Dans un article récent publié par The Conversation, Müge Özman et Eric Gossart s’attachent à cerner ce que sont les innovations sociales numériques (ISN). Les ISN se situent, selon eux, « à l’intersection de trois sphères : celle de l’innovation, celle des problèmes sociaux et environnementaux, et celle des technologies numériques. (…) À l’intersection des trois sphères, les ISN peuvent donc être définies de manière large comme des innovations numériques visant à résoudre des problèmes sociaux et/ou environnementaux. Nombre d’entre elles sont des plateformes numériques facilitant les interactions de pair à pair et la mobilisation citoyenne en vue de résoudre des problèmes sociaux ou environnementaux ». Les deux auteurs évoquent, dans cet article, les difficultés auxquelles se heurte l’évaluation des impacts sociaux et environnementaux des ISN : périmètre des ISN, nature des indicateurs, sources. « La difficulté d’éclaircir les frontières des ISN ne doit pas décourager les contributions à ce nouvel objet de recherche, car il serait regrettable qu’il restât au stade de simple expression à la mode ».

La revue Terminal, quant à elle, consacrera sa prochaine livraison à un Panorama des innovations sociales numériques en France. Les quatre coordinateurs de ce numéro, Cédric Gossart, Nicolas Jullien, David Massé et Müge Özman, proposent à titre indicatif quelques questions :

  • Comment définir les innovations sociales numériques ?
  • Quel est le profil des innovateurs d’ISN ?
  • Quels sont les modèles d’affaires retenus par les organisations à l’origine des ISN et leurs principales sources de financement ?
  • Quelles sont les pratiques de conception utilisées pour générer les ISN ? (innovation ouverte, écoconception, privacy by design, ethical design, …)
  • Comment les pouvoirs publics peuvent-ils soutenir les ISN ?
  • Quelles sont les limites sociales et écologiques des ISN ? (conditions de production, risques pour la vie privée, pollutions, effets rebond)
  • Quels rôles jouent les ISN dans l’économie collaborative et l’économie du partage ?
  • Comment notre capacité à protéger les communs évolue-t-elle grâce aux ISN ?
  • Comment les ISN sont-elles intégrées aux stratégies RSE des grands groupes ?

A propos de l'auteur

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter