Select Page

Crowdfunding : 700 000 « financeurs participatifs » et plus de 11 000 projets financés au 2e trimestre 2017

Le financement participatif rencontre un écho croissant auprès du public.

Selon l’Observatoire du Crowdfunding, au cours du seul premier semestre 2017, 741 000 personnes auraient financé un projet via une des 54 plateformes de crowdfunding qui communiquent leurs chiffres à cet Observatoire.

11 652 projets ont recueilli 153 millions d’euros au cours du premier semestre 2017. Au cours de la même période en 2016, 10 889 projets avaient recueilli 104 millions d’euros.

Si le nombre de projets n’a cru en un an que de 7 % les montants collectés enregistrent, en revanche, une croissance de 47 %

92 % des « financeurs participatifs » sont des donateurs

Parmi les 741 548 financeurs participatifs recensés, 5,3 % (39 288) ont utilisé ces plateformes pour procéder à des prêts, rémunérés ou non : à eux seuls, ils concentrent 52 % des montants collectés.« financeurs participatifs », 94 % (695 816 personnes) ont utilisé ces plateformes pour procéder à des dons, avec ou sans récompense : les dons ne représentent cependant que 27 % des montants collectés au cours du 1er semestre 2017.

Moins de 1 % des « financeurs participatifs » (6 444 personnes) procèdent à des investissements : minibons, obligations, investissement en capital, investissement contre royalties. D’un montant moyen nettement pus élevé, les investissements représentent à aux 21 % du total des montants collectés.

Le montant moyen de la contribution par projet est de 62,50 € pour les dons, de 182 $ pour les prêts et de 3 125 € pour les investissements.

Selon l’Observatoire du crowdfunding, 2,8 millions de Français auraient financé un projet en crowdfunding sur l’une des plateformes depuis leur lancement en 2011. Dès lors qu’une personne peut avoir financé des projets sur plusieurs de ces plateformes, ce chiffre doit être considéré avec prudence.

L’âge moyen des « financeurs participatifs » très inférieur à celui des financeurs traditionnels.

En premier lieu, celui des « donateurs participatifs » : la moitié d’entre eux avaient en 2016 ont moins de 34 ans ; seuls 28 % d’entre eux sont âgés de 50 ans et plus.

Le profil des « prêteurs participatifs » est plus équilibré : un tiers pour les 18-34 ans, un tiers pour les 35-49 ans, un tiers pour les plus de 50 ans.

La majeure partie des « investisseurs participatifs » appartient, en revanche, à la catégorie 50 ans et plus ; les 18-24 ans ne représentant que 18 % d’entre eux.

A propos de l'auteur

L'Agence du Numérique

L’Agence du numérique a pour ambition de préparer, avec ses partenaires publics et privés, l’ensemble de la société française à la révolution numérique pour que notre pays soit prêt à en saisir les opportunités, tant en termes de croissance et d’emplois que d’efficacité des services publics, d’aménagement du territoire et de renforcement du lien social.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter